Eh bien, c’est la pression que vous ressentirez si vous descendez jusqu’au point le plus profond de l’océan, soit environ 11 320 tonnes/mille carré. Bien que les océans couvrent 71% de la surface de notre planète, il reste encore beaucoup à explorer et à découvrir dans le monde océanique. En fait, moins de 10% du monde marin a été exploré jusqu’à ce jour.

La biologie marine étudie un grand nombre d’espèces, depuis le zooplancton et le phytoplancton microscopiques, jusqu’à d’énormes organismes comme les baleines et les requins. La biologie marine étudie tout ce qui vit, survit et existe sous la surface de l’océan, y compris les poissons, les animaux marins, les plantes, les organismes microscopiques, etc. Dans une certaine mesure, il comprend également l’étude de l’interrelation entre la vie marine, l’écologie marine et l’environnement.

Environnement marin

Carte du monde avec des couleurs naturelles

Les océans contiennent plus de 97 % de l’eau totale de la Terre et représentent près de 99 % de l’espace vital de la Terre, en raison de leur superficie et de leur profondeur.

Vie marine

La vie a pris naissance dans les océans il y a environ 3,1 à 3,4 milliards d’années. Comparé aux formes de vie aquatique, les organismes terrestres sont tout à fait nouveaux, n’apparaissant qu’il y a environ 400 millions d’années.

La profondeur moyenne de tous les océans est d’environ 3 795 mètres. Le point le plus bas de la Terre est le  » Challenger Deep « , situé à une profondeur de 10 898 à 10 916 mètres dans la fosse des Mariannes, dans la partie ouest de l’océan Pacifique.

Les rives de la mer Morte sont le point terrestre le plus bas de la Terre, situé à 420 mètres sous le niveau de la mer. L’océan Pacifique est le plus grand et le plus profond de la planète.

Volcan sous-marin

Contrairement à la croyance populaire selon laquelle la terre est le lieu de toute activité volcanique, la plupart des activités volcaniques, soit plus de 80 %, se déroulent dans les océans.

Sous l’eau

Les habitats marins comprennent les côtes, les régions littorales appelées plateaux continentaux, les océans ouverts et les mers profondes. La plupart de la vie marine existe autour des régions côtières. La salinité des eaux marines varie de presque douce à entièrement salée.

Les dernières statistiques révèlent qu’environ 230 000 espèces marines uniques ont été découvertes et classées par les scientifiques. Cependant, comme les scientifiques croient qu’il reste encore beaucoup d’espèces marines à découvrir ou à trouver, ce nombre est susceptible d’augmenter dans des proportions multiples.

La vie marine est très bénéfique pour l’humanité, car elle fournit de la nourriture, des médicaments, des moyens de transport, du tourisme, ainsi que des avantages récréatifs. Aux États-Unis, plus de 180 millions de personnes visitent les océans chaque année. Mais avec plus de 50% de la population humaine vivant à moins de 50 miles d’une côte, les océans sont confrontés à une grande menace en termes d’épuisement des ressources et de risques liés à la pollution.

La composition chimique des coraux s’est révélée très proche de celle des os humains. Pour cette raison, les coraux sont souvent utilisés dans les greffes osseuses chez l’homme.

Les océans absorbent plus de 50 % des émissions de carbone résultant des activités humaines. Cela s’est traduit par une augmentation de 30 % de l’acidité de l’eau de mer, ce qui représente une grande menace pour la survie des formes de vie marine.

La vie dans le monde marin

Cheval de mer

Les hippocampes, en fait, sont un type de poisson, et doivent leur nom à leur apparence de cheval. Les hippocampes sont des nageurs exceptionnellement lents, et ils ont besoin de manger constamment en raison de l’absence d’estomac. Ce sont les seules espèces vivantes où les mâles donnent naissance à des bébés hippocampes.

Crabe en fer à cheval

Les crabes, aussi appelés décapodes, sont protégés par une coquille épaisse faite de carbonate de calcium et possèdent une paire de pinces pour attraper leurs proies. Ils marchent latéralement et chassent en se cachant dans des trous sombres. Un type de crabe, le crabe en fer à cheval, est très précieux pour les humains, car il permet de guérir les toxines qui causent les chocs septiques. Ce crabe n’a subi aucun changement évolutif au cours des 135 derniers millions d’années. Ils sont souvent appelés  » fossiles vivants « , car les fossiles de leurs ancêtres remontent à 200 millions d’années, c’est-à-dire avant même l’époque des dinosaures.

Le rorqual bleu est le plus grand animal connu sur terre, atteignant une taille de plus de 100 pieds de long et pesant plus de 150 tonnes. Le cœur d’un rorqual bleu est aussi gros qu’une petite voiture, et l’un de ses vaisseaux sanguins est assez gros pour permettre à un homme d’y ramper !

Les éponges de mer sont en fait des animaux, plutôt que des coraux ou des plantes, comme on le pense généralement. Ils sont l’un des plus anciens organismes vivants sur Terre et peuvent atteindre une durée de vie de plus de 200 ans. Les éponges de mer laissent passer l’eau et absorbent l’oxygène et les aliments de l’eau qui passe. On les appelle communément les  » aspirateurs  » de la mer.

Corail

Les coraux se composent d’un groupe de nombreux petits organismes appelés polypes, qui ont un squelette dur fait de calcaire, ce qui donne aux récifs coralliens leur structure diversifiée et colorée. Les récifs coralliens sont l’un des plus anciens habitats marins et servent d’écosystèmes à plus de 25 % des organismes marins. Cependant, ils sont confrontés à un grand danger en raison de l’augmentation du réchauffement de la planète et de la pollution.

Étoile de mer

Les étoiles de mer ou étoiles de mer sont appelées ainsi en raison de leur ressemblance évidente avec une étoile, et ce ne sont pas des poissons, mais des échinodermes. Il existe plus de 1 800 espèces différentes d’étoiles de mer. Ils ont généralement 5 bras, mais certaines espèces, comme l’étoile du soleil, peuvent aussi avoir jusqu’à 40 bras. Ils ont une grande capacité à se régénérer et peuvent faire pousser tout leur corps à partir d’un seul bras. Ils n’ont pas de sang dans leur corps et digèrent leur nourriture à l’extérieur de leur corps.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*